BEL  

Comment amener les bienfaits de la nature auprès des personnes en situation de vulnérabilité ?

Comment amener les bienfaits de la nature auprès des personnes en situation de vulnérabilité ?

Le sujet traité dans le cadre de ce défi lie ensemble  la biodiversité des forêts wallonnes et le bien être des personnes vulnérables en situation d’isolement (maisons de retraite, hôpitaux et notamment les unités de soins pour enfants, prisons, etc.)  

La Wallonie possède un patrimoine naturel d’une grande variété, mais il est aussi menacé à cause de l’empreinte laissée par l’activité humaine qui touche la quasi-totalité de son territoire. Par ailleurs, des études démontrent  les bienfaits « du contact à la nature » tant au niveau thérapeutique que sur le psychisme des gens.

 ⇒ DÉFI: Comment dès lors amener la nature auprès des personnes en situation de vulnérabilité, notamment parce qu’elles sont à la fois isolées (en manque de repères sociaux) et confinées/incarcérées la grande majorité de leur temps (avec une absence de contact à la nature) ?

Comment ensuite tirer profit de cet élan pour sensibiliser et faire prendre conscience de la richesse et de la vulnérabilité de notre patrimoine ? 

La Grande Forêt de Saint-Hubert, et plus spécifiquement le domaine Saint-Michel Freyr, se prête particulièrement à cette problématique, de par son espace et l’engouement des parties prenantes dans ce genre de problématique.

Plusieurs partenaires collaborent dans le cadre de la soumission de ce défi, à savoir:

  • La Grande Forêt de Saint-Hubert
  • La province du Brabant Wallon
  • L’Université de Liège – U Liège
  • L’Université de Louvain-La-Neuve – UCLouvain
  • Ecofirst
  • La Province du Luxembourg

Les partenaires de ce défi octroient 2.500 € (ou équivalent en accompagnement) au projet gagnant.

Au niveau accompagnement, vous seront fourni :

  • Accompagnement par un coach attitré
  • Soutien au développement technique (web, solutions hardware, software, réalisation de prototypes…)
  • Consultation stratégique avec des experts sectoriels (agronomie, silver economy, médical, psychologie…)
  •  Accès à des espaces de travail (co-working, fablab…)

Dans le cas où une valeur effective de 2.500 € serait attribuée, un porteur de projet devra être désigné par l’équipe, ainsi qu’un numéro de compte ferme, sur lequel le montant sera versé. Cette somme permettra de développer et tester le projet ayant émergé à l’issue du Coopérathon.

Toutes les équipes qui relèvent ce défi